NOTRE HISTOIRE

1990

Création de l’association Arts et Développement par un ingénieur, Loïc Chevrant-Breton, qui, s’inspirant des bibliothèques de rue d’ATD-Quart Monde, et de son statut d’artiste des Beaux-Arts à Marseille, rendit possible : – une rencontre : entre deux “cultures”, celle du mouvement associatif dédié à la solidarité et celle du monde artistique; – l’émergence d’une idée singulière : la présence régulière d’artistes dans l’espace public.

Entre 1990 et 1996

Intervention directe de l’association sur le terrain, dans les quartiers de la Castellane, Font Vert, et St Joseph.

1996

Début des partenariats avec les centres sociaux, sur les sites de la Bricarde, de la Solidarité, de Saint-Paul (à Marseille) mais aussi des Amarantes (à Port de Bouc). L’association, afin de garder taille humaine tout en touchant de plus nombreux quartiers, met au point un processus de transmission de son savoir faire, à destination de partenaires locaux. Elle est ainsi homologuée organisme de formation professionnelle continue en 1997.

1999

Diffusion des ateliers de peinture de rue hors des Bouches du Rhône, lors de la mise en place du procédé de transmission à Chambéry, Fréjus et Saint-Maximin.

2000

Colloque pour les 10 ans de l’association, en présence de tous ses partenaires, artistiques et sociaux, pour un grand moment d’échange autour du thème « Les enfants, la peinture, les cités ».

2004

Mise en place du réseau d’ateliers de rue et organisation d’une première rencontre, en décembre, puis d’une deuxième, en juin 2007, durant lesquelles les acteurs des ateliers de rue en fonctionnement autonome ainsi que les intervenants de l’association peuvent échanger sur leurs méthodes et sur les valeurs communes des ateliers qui apparaissent.

2008

Évolution de la démarche d’Arts et Développement, désormais intitulée « Un artiste, Un quartier »  en diffusant plus largement cette forme d’action culturelle de proximité de résidence d’artiste en pied d’immeuble.

2009 – 2010

L’Association Arts et Développement édite pour ses 20 ans un livre, « Voila la peinture ! »

2011

La rencontre de Réseau des ateliers de peinture de rue devient annuelle. Elle rassemble les artistes, bénévoles, animateurs et direction de centres sociaux.

2013

Les enfants des cités « acteurs » de « Marseille Provence 2013, Capitale Européenne de la Culture ». L’association accentue le rythme des sorties culturelles pour favoriser la participation des familles aux expositions et évènements de MP2013. A partir du fonds de peintures de l’association se tient l’exposition « Un Jeu d’enfant » au J1 à Marseille, en coproduction avec MP2013, sous le commissariat de Vanessa Notley. Dans ce cadre sont animées deux tables rondes : « Ce que l’art moderne doit au dessin d’enfant » et « La place de l’art dans l’action sociale ». L’association crée l’évènement : « Le Grand Atelier des enfants ». Le 8 juin, les ateliers de peinture des cités ont déménagé au Palais du Pharo à Marseille, sur les superbes jardins qui dominent le Vieux Port, pour peindre à l’ombre des sculptures monumentales de Bernar Venet, artiste de renommée internationale présent pour encourager les travaux des enfants. Plus d’une centaine étaient rassemblés.

2014

La dimension des sorties s’inscrit dans la démarche de l’association, en lien fort avec les ateliers de rue, par le biais d’un projet transversal intitulé « Un musée, c’est pas périmé! ».

2ème édition du Grand Atelier des enfants le 14 juin Place Bargemon, sous le parrainage de Georges Briata.

2015

Elle propose en guise de Grand Atelier une Grande Sortie aux Baux de Provence, plus d’une cinquantaine d’enfants visitent les Carrières de Lumière.
L’association expérimente une prise en charge du Temps d’Activité Périscolaire dans la cité de La Cayolle.

2016

Le Grand Atelier se déroule cette fois au Mucem, sous le parrainage de Stephan Muntaner. Une étude sur l’impact d’Arts et Développement est engagée. Des enfants d’ateliers d’il y a a 20 ans témoignent.
L’association expérimente de premiers ateliers spécifiquement dédiés aux adolescents, en centre-ville.
De nouveaux partenariats sont passés avec l’Addap 13, l’Ecole Suisse des travailleurs sociaux HES-SO, l’Hôtel des arts.
En interne est entamée une réflexion autour des orientations stratégiques de l’association.

2017

L’association organise à la Villa Méditerranée, une « Rencontre sur l’art et la culture dans les quartiers » et réunit de nombreux acteurs associatifs et institutionnels, du champ social comme culturel. Elle présente à cette occasion l’exposition : « 25 oeuvres d’art revisitées par les enfants des ateliers de rue »

2018

Le partenariat avec les institutions culturelles poursuit son développement, après le Mucem et l’Hôtel des arts, des collaborations se mettent en place avec le FRAC et le Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence, les ateliers s’ouvrent à de nouvelles pratiques, en plus des arts visuels, autour de la musique et du chant.
L’association sollicite un accompagnement extérieur pour redéfinir ses orientations stratégiques.

2019

Renouvellement du projet associatif :
Un profond travail d’analyse et de prospective stratégique est entrepris avec l’accompagnement de France Active (Dispositif local d’accompagnement). Mené avec les différentes parties prenantes de l’association, celui-ci abouti à cette double orientation stratégique pour 2020-2025 :
– Recentrer nos actions sur un nombre réduit de quartiers, pour y renforcer notre présence et notre impact. Des « sites en approfondissement » au sein desquels nous élargissons nos modalités d’intervention, avec notamment l’ouverture des ateliers à de nouvelles pratiques artistiques
(Musique, Chant, Théâtre) et de nouveaux publics (adolescents, parents).
– Poursuivre l’essaimage des ateliers de rue et la transmission de notre savoir-faire au plan local, voir national.